17e jour: Rencontre avec les Macareux de Vik

Avant de débuter cette journée, voici nos tronches avant après 300 km de marche

Riquette


Riquette


Baron


Moi

On a pas trop maigri du visage!! Les ravitos et la bouffe ont donc été bien géré!!

Allez, c’est parti!

Après une nuit humide bercé par la chute d’eau Skogafoss, On décide de prendre le bus pour rejoindre Vik. Vik? ce n’est pas une naiade Islandaise, c’est une ville située sur le littoral à 45 min à l’Est.

Skogar – Vik

La ville est dans une situation plutôt dangereuse en raison du Volcan situé juste au dessus de la ville sous le Vatnajokull. Elle n’est pas forcément menacée par l’éruption en elle même mais par le phénomène de Jokulhlaup. Lorsque le volcan rentre en éruption, il fait fondre la glace au dessus de lui, l’eau peut s’accumuler dans des lacs sous-glaciaires, qui lorsqu’ils sont pleins, débordent et entraînent un véritable tsunami!! Juger par vous même l’ampleur du phénomène:

Cependant, on cours pas un risque majeur en ce jour. Bref, on prend un bus jaune, compagnie la plus cheap. Le chauffeur est vraiment super sympa, il discute avec nous tout le trajet. Trajet sous la pluie, brouillard, pas engageant… On arrive à Vik. Un village, un patelin, pas grand monde, temps pourri, qu’est-ce que l’on fout là?? Direction l’office de tourisme “qu’est-ce que l’on peut faire?” Musée, birdwatching… On veut voir les ptits pinguins!!! (je parle des macareux là.) Après un bon café en attendant que la pluie cesse, direction la plage. Grâce à mes ptites jumelles on commence à voir quelques oiseaux sur le chemin. On est comme des gosses. Baron est aux anges.

On arrive enfin sur la plage, et c’est des milieux d’oiseaux qui tourbillonnent autour de nous!! C’est impressionnant. Dans un décor entre Lost et Jurassic Park, l’ambiance est vraiment étrange sur la plage de sable noir ébène.

Plage de Vik

On est déjà super content d’avoir vu au jumelle ces pitites (prenez l’accent d’homer simpson) bêtes! Mais moi je veux les photographier de près! Mon bridge est mort, il me reste que mon compact qui n’est pas aussi performant… Je veux les voir! Finalement, on voit des photographes qui commencent à grimper sur les versants de la falaise. On en fait autant, Gaetan, Baron et moi. Et là, c’est juste super, ils sont partout, trop mignons!!!

Un des premiers qui prend la pause


Celui là chassait les sternes qui revenaient de la pêche


Forever alone


Tryo

Ces petites bêtes ne sont vraiment pas craintives!! Plus  on monte plus ils sont nombreux et plus on est proche!!

Beau couple


On est bien caché…


Magnifique n’est-ce pas?


Le must, atterrissage de la bête

Vraiment cro mignon, surtout quand ils se dandinent, vous verrez dans la vidéo qui arrive bientôt!!

Une belle brochette

Après avoir bien profité, filmé, tenté de les faire envolé pour la caméra en leur jetant des pierres – bouuuhhh… No comment On redescend, puis observation du large, des oiseaux, Baron aperçoit un lion de mer ou autre chose. Bain de pieds dans l’eau glacé de la mer d’Islande!

Baron à l’affut


Cairn


Les pieds dans l’eau


La pointe avec les 3 rochers caractéristique du site

On fait des ricochets, on rencontre un couple de Français. Ils veulent photographier des pinguins (macareux), on leur dit qu’il faut monter la falaise. Le type monte comme un débile super haut avec sa nana. Au bout d’une demi heure, le gars redescend en mode warrior laissant sa gonzesse galérer, à la limite de la chute…. Sympa le gars!

On se dirige vers l’est, promenade sur le sable et la jetée

Vers l’est

Soudain, on voit un petit macareux avec les plumes un peu collé, sur la plage, on s’approche de lui à 30 cm!! C’est le Damien des macareux! (Private joke pour Baron), Tiens, c’est pour toi Baron, un triptyque:

Le macareux malade


Piti macareux tout malade


La classe


La classe II


Mette sa pierre à l’édifice

Après l’effort, le réconfort! Hamburger et Bièress!!

Trop bon!

Après s’être rempli le bide, on retourne à l’arrêt de bus pour aller à Selfoss le soir même. Selfoss est une ville assez importante d’où partent les Bus pour le triangle d’or que l’on fera demain! (Geysir, Gulfoss et Thingvellir). C’est le même chauffeur qui nous prend et le gars est tellement sympa (même après que Riquette ait enlevé ces shoes trempées qui puaient la mort) qu’il appelle pour nous le camping pour savoir s’il y a des places à l’auberge. Il nous dit même de pas descendre au terminal, il va nous déposer directement devant le camping, c’est pas génial ça?? Parce que là, il pleut des cordes….

Vraiment la gentillesse des Islandais est surprenante, on a beaucoup à apprendre en France avec nos gueules de cons.

Montage de tente sous la flotte.

Vik – Selfoss

Galerie Photos

Les commentaires sont fermés