11e jour: 8e étape du Trek: Langhals – Nyidalur

Dernière étape avec ravitaillement au camp de Nyidalur. Du confit de canard nous attends ce soir! De plus, c’est la plus petite étape que 20km. Et si on trouve, un bain dans des sources d’eau chaude… Le pied… Bon, réveil dans le froid, le vent mais pas de pluie. On est à l’ombre donc on décide de plier les tentes et de marcher se mettre au soleil pour prendre le ptit déj. 5 min plus tard, on est obliger de traverser un gué… à 7h du mat’ quand il caille, c’est plutôt dur, mais bon pas le choix… Riquette la tente sans enlever les chaussures, il mouille légèrement mais il gère pas mal! Nous, on a plus d’orteil!

D’après la carte, les sources sont au bout de cette vallée, on passe au milieu pour tenter de les trouver

Au bout de 7km on décide de se poser pour manger un peu! 7km à jeun, ca pique un peu, je commençais à traîner de la patte. La vallée est gorgée d’eau et le sol est assez mou, j’aime pas trop ça… L’impression de jouer à la roulette russe à chaque pas… On a du mal à se repérer sur la carte qui n’est pas assez précise, on a vu des piquets jaunes qui partaient à l’ouest (dans la bonne direction) mais on l’impression que l’on ne passe pas à côté des sources… On continue, on avance, on retombe sur des piquets jaunes qui remonte à travers un col. On a pas vu de sources, le GPS nous dit que Nyidalur est un peu derrière nous, on est donc allé trop au Sud… On est un peu pômé par rapport à la carte à vrai dire… Ces piquets vont bien quelque part! On les suit, on monte le col où coule un petit ruisseau dont le lit est complètement recouvert d’un truc blanchâtre.. C’est jolie!

Le col vu d’en haut


Les fameux piquets jaunes tout neuf!

Arrivé en haut du col, spectacle! Magnifique… ça a du bon de se planter en fait! On est vraiment partie trop au Sud, et on a du passé devant les sources sans les voir…. Dommage… On tombe sur un petit lac glaciaire, Kvarvatn, eau turquoise, glacier et couleurs vives des montagnes alentours… Magique!

En haut du col, le lac Kvarvatn se dévoile

On descend et on contourne le lac par la droite pour remonter en face, là où il y a de la neige. Nyidalur est normalement de l’autre côté…

Le lac Kvarvatn de l’autre côté


Photo de groupe, souvenir souvenir…


La même en mouvement, cliquez!

Bon, on sait désormais que cette étape ne sera pas la plus courte, vu comment c’est parti… on quitte les piquets jaunes et on attaque un autre col!!

2e col


A flanc de montagne, on trace tout droit à droite du névé

Même en altitude le sol est parfois mou et collant! A cause de la glace qui fond, certains endroits en forme de cuvette sont des vrais éponges, ca colle, on s’enfonçe, j’aime toujours pas! Il est temps de manger, on s’arrête devant un panorama sublime, le lac Hagongulon et le Sydri-Haganga… Vu la carte on est encore allé trop au Sud Est, la distance à vol d’oiseau a augmenté depuis le 1er col!! grrr mais on avait pas trop le choix, c’est le relief qui décide!

Panorama Hagongulon et le Sydri-haganga


Y’a pire comme endroit pour déjeuner non?


Une pause bien mérité!

Après une bonne bouffe, on reprend la route en tapant plus au Nord Ouest cette fois-ci, on descend puis remonte un autre col!

On continuer de monter, va bien falloir descendre et tourner un jour non?

On finit par descendre sur la droite, on passe entre deux montagnes et on aperçoit enfin le Sprengisandur et le Tungnafellsjokull, on est vachement au Sud! On voit même la route qui va au camp mais elle parait si loin… Devant nous, une pente bien raide, un gros pierrier bien méchant… La fatigue se fait ressentir et pour ajouter à la difficulté, ma tendinite se réveille. Je commence vraiment à être cuit!

En bas, une petite vallée à traverser, un ruisseau et 2 choix s’offrent à nous, se taper 200m de D+ ou éviter la montagne par la gauche mais une distance plus importante. Les gars décident de faire du D+. Bordel qu’elle était raide cette montagne!! j’arrive en haut, mort. Encore plus désolant est que l’on voit même pas le camp… On retrouve des bâtons jaunes qui partent à l’Ouest. Au bout d’un moment, enfin on voit le camp!! Soulagement! Mais la descente est raide, et là, la tendinite me fait pas de cadeau, je descend en mode papi…

Panorama près de Nyidalur


Nyidalur (camp au fond), Sprengisandur (désert) et Hofsjokull (glacier au fond à gauche)

On arrive enfin au camp. Montage de tente. Récupération du colis, bonheur! La « Warden » est vraiment trop sympa, « you are my guests!! » Très souriante, chaleureuse, cela fait plaisir! Une bonne douche bien chaude « We have the best showers of Icelande! » Et c’est vrai, brûlantes à souhait! Ce soir orgie:

Hummmmm hein Riquette? 😉


Le camp de Nyidalur


Nos tentes toujours montées n’importe comment


Baron est content! Désolé, je vais devoir zoomé sur ta tête, c’est juste épic!


Sorry

On se gave de bouffe, trop peut être, car pendant la nuit des bruits me réveillent… Riquette qui rend tout le canard à quelques mètres de la tente… Faut dire que je me sens pas super bien non plus, le gras porte un peu sur le bide… Demain on décide de prendre le bus et de zapper une partie du trek, je vous explique pourquoi dans le prochain article! Finalement, l’étape la plus courte est devenue une des plus dure, avec 29km et presque 800 de D+ en hors piste total… Rude!

Profils et carte 8ejour: Langhals – Nyidalur

Les commentaires sont fermés