12e jour: Iceland Express – Nyidalur – Landmanalaugar

Normalement, il reste 100km soit 4 jours pour atteindre le Landmanalaugar. Auparavant, j’avais demandé à Bigfoot si le tracé était jouable. Il m’avait répondu que oui mais que la partie Nyidalur-landmanalaugar était sans intérêts, du désert, sur piste. Il appelle çà la purge! C’est pour dire. On suit ses conseils et on décide de prendre le bus aujourd’hui, sauf que le bus ne passe que tout les 2 jours… Donc demain…

Horaires de bus

Un icelande express se profile. Mêmes équipes, Gaetan et Baron, Riquette et moi. Vu qu’il y a qu’une seule route, on décide de prendre une voiture sur deux. Une voiture passe mais ne s’arrête pas, au tour de Gaetan. Un ptit 4×4, un couple de jeune suisse! Les voilà déjà partis pour le landmana!! On a pas de bol avec Riquette!! On attends avec deux autres françaises (y’a que ça en islande!) au loin on voit 3 jeep arriver. Elles s’arrêtent devant le gué juste avant le camp. On attend… Elles arrivent! Cela fait déjà une bonne heure que Gaetan et Baron sont partis. Les 4×4 s’arrêtent, des allemands, je leur demande, et bingo! c’est bon ils nous emmènent sur la route du Landmana, on devra, au pire marcher 30km… Donc c’est pas si pire! 😉

Les 3 voitures sont ensembles, on monte avec un couple de quinqua qui sont, au début, pas trop bavards… En effet, ils écoutent un roman conté.. « Katriinn, Katriiinn »! Vraiment bizarre surtout en allemand… Le type finit par m’expliquer ce dont il s’agit, une histoire en islande pendant la 2e guerre mondiale etc Ce qu’on retiendra c’est qu’il a fallu que quelques minutes dans la bagnole avant qu’il ne parle d’Adolf Hitler. Bon on s’arrête pas là, les clichés etc… Bref, on est bien à notre aise dans ce 4×4 toyota et il file sur la piste F26 à travers un désert plus que monotone et désolant. Bigfoot avait raison! On ne regrette pas! Je finis par dire que j’étudie un peu la géologie et le type me dit « I’m a geologist », énorme! Il s’avère qu’il bosse dans le retraitement des déchets, la décontamination des sols etc On a causé cailloux pendant quelques minutes c’était sympa!

Dans la voiture, le désert nous entoure!

Les allemands nous lâchent à l’intersection de la F26 et la F228, autrement dit au milieu de nulle part… La route pour le landmana est devant nous, le temps s’est couvert, la motivation n’est plus là…A peine sortie de la voiture que l’on se fait reprendre par un couple de belges qui font l’islande en voiture. Ils nous déposent à la station essence qui est un peu plus loin mais pas sur la route du landmana. On pourra au moins boire un coup en attendant de retrouver quelqu’un, mais je suis pas très optimiste, il commence à faire tard et je doute qu’il y ait beaucoup de personne à aller au landmana en cette fin d’après midi. Bref, on boit quelques bières à Hrauneyjafoss. On retrouve nos Allemands au motel. On attends, je vais voir un jeune qui vient d’arriver mais finalement il ne peut (veut) pas nous prendre… Entre temps, un mini bus 4×4 est arrivé, plein de Québécois, 7-8 d’environ 40-50 ans. Ils dévalisent la station essence de vin rouge, ils ne vont pas s’ennuyer ce soir! Je leur demande pas tout de suite, car c’est un voyage organisé, je doute qu’ils nous prennent. Au bout de quelques minutes, je finis par tenter ma chance. Après tout, je risque rien à demander! Je m’approche d’une des femmes et lui demande s’ils vont aux sources d’eaux chaudes du Landmanalaugar, et est-ce qu’il y a de la place pour deux jeunes français…? Elles me dit qu’elle ne sait pas, et qu’il faut aller voir « Neils », leur organisateur. « Va dont voir Neils, et demande lui si c’est possible, nous c’est pas de problème » avec l’accent québécois qui va bien. Je rentre dans le motel et m’approche de « Neils » pour lui demander. Il me répond que oui, pas de soucis, il reste deux place dans le mini bus, par contre vous allez être nos ptits chanteurs! Va falloir chanter! Je dis ok et on embarque avec les Québécois. Tout de suite, on se sent bien, comme en famille. Il règne une ambiance dans le bus qui est excellente , un sentiment de bien être. J’ai du mal à retranscrire ce que j’ai ressenti, mais c’était magique. Ils sont vraiment très chaleureux, gentils, sympa, et leur accent est divin. Neils est un islandais qui parle très bien le français et on profite de son savoir puisque sur la route, il nous fait des commentaires sur les environs! C’est génial! On ne prend pas la route « habituelle », on passe par le Sud Ouest à proximité de l’Hekla et on repique vers le landmanalaugar par la F225. C’est super! Finalement, on a pas chanté!:)

A proximité du lac Frostastadavatn, on monte une côte bien raide pour aller voir un cratère, Tjorvafell je crois. Un cratère rempli d’eau, c’est magnifique!

Lac Frostastadavatn


Cratère Tjorvafell et la vallée de la Tungnaa dans le fond


La vallée de la Tungnaa

On redescend puis ils nous déposent au camp de landmana où Gaetant et Baron nous attendent, ils viennent juste de sortir des bains! Moi j’ai qu’une hâte c’est de m’y plonger!! Le camp est bien rempli, il y a du monde et surtout du français, c’est dingue! On prend l’apéro, on bouffe et c’est tout seul que je vais aux sources chaudes, seul avec mon incompréhension… Tant pis pour eux, je savoure la chaleur et la détente, que c’est bon. Demain on reste sur le landmana pour faire le tour du propriétaire, donc une rando pénard, sans les sacs!

Profil et carte 10e jour

Galerie Photo

Les commentaires sont fermés