Récapitulatif Cape Wrath Trail 2014

Sommaire

Introduction

Je trouve enfin du temps pour vous faire un petit récapitulatif des étapes, du matériel, des cartes, des conseils pour attaquer le Cape Wrath Trail.

L’année dernière, nous étions sur le GR20, un classique de la randonnée. Une super semaine sous le soleil dans des paysages somptueux. L’isolement vis-à-vis des autres randonneurs nous avait un peu manqué (surtout moi) et le tracé ne laissait pas beaucoup d’improvisations possibles. Cette année, je voulais emmener ma chère et tendre à l’aventure, loin de tout, en autonomie et loin des sentiers de randonnée trop empruntés. N’ayant pas un budget très important, nous avons cherché une destination assez proche propice à l’évasion. Grâce à notre super bouquin « Randos autour du Monde » de Lonely Planet, on est tombé sur l’Ecosse un peu par hasard. Le Cape Wrath Trail ne s’y trouve pas mais il y a d’autres randonnées au long cours qui m’ont amené sur le site de http://www.walkhighlands.co.uk/ où j’ai découvert le Cape Wrath Trail.

« The route is unmarked and there is no official line. It is a superb route for very experienced long-distance backpackers, passing through magnificent wild landscapes for most of the route, with the freedom to choose your own exact route »

Ces deux phrases m’ont décidé tout de suite ! Pas de balisage, pas de trace officielle, on fait un peu ce qu’on veut. Je mets 2 minutes pour convaincre ma moitié de partir dans le wild des Highlands. Billets en poche, il ne reste plus qu’à étudier le parcours et organiser le trek. Lire le récit!

Carte

Itinéraire Cape Wrath Trail

Présentation du parcours

Bien qu’il n’y ait pas de balisage, le site http://www.walkhighlands.co.uk/cape-wrath-trail.shtml propose différentes étapes. Le trek fait environ 380km pour 15 à 16 étapes. Le kilométrage dépend vraiment du terrain et peut varier forment!! Il relie Fort Williams, au Sud, au Cape Wrath tout au Nord de l’Ecosse. Pour des raisons pratiques, nous avons préféré partir du Nord pour rejoindre le Sud. En plus des informations glanées sur internet, nous avons acheté le guide Cicerone http://www.cicerone.co.uk/product/detail.cfm/book/667/title/the-cape-wrath-trail#.VIX1zjGG98E qui reprendre tout le parcours, avec profil topographique, le détail de chaque étape, les coordonnées des refuges etc. Très complet il nous a vraiment bien aidé !

Il existe de nombreux site avec des cartes topographiques en ligne. Je vous met un ptit package en téléchargement ainsi que les fichiers Gps donnés par le site walkhighland et la trace que nous avons réalisé (légèrement différente)

Profil Cape Wrath Trail

Profil Cape Wrath Trail

Matériel

Dans cette sous partie je vais détailler le matos que l’on avait emporté. Ce n’est pas une obligation d’avoir tous ces équipements mais pour avoir fait d’autres treks avec moins de bons matos, la liste suivante permet de le faire dans de bonnes conditions. On n’est pas encore adepte de la MUL pour le moment et nous avons un certain « confort ». Le poids de notre sac varie entre 16 et 20kg, eau comprise.

Les indispensables

  • Tente ultra light – Cette année nous avons investi dans une super tente MSR Hubba Hubba, seulement 1,7 kg! Un réel confort en comparaison de nos anciens 3,8kg…
  • Sac de couchage avec une température de confort de 0°C si possible, on ne sait jamais, même en août.
  • Tapis de sol – indispensable pour s’isoler du sol, si vous avez les moyens et vous voulez du confort, optez pour les modèles auto-gonglants, type Thermarest*
  • Bâtons de marche – indispensable également!! Tout bon trekkeurs à des bâtons de marche, cela soulage énormément les articulations dans les descentes, notamment les pierriers et cela vous donne un appui non négligeable pour gravir les cols!
  • Chaussures de montagne – avec un tel poids sur les épaules, de bonne chaussures, éprouvées, sont indispensables. Optez pour les montantes, et étanches si possible, c’est toujours agréable de garder les pieds secs!
  • Popote
  • Réchaud
  • Gourdes et/ou CamelBack, avoir au moins 3 litres d’eau sur soi.
  • Couverture de survie
  • Une pierre à feu – oubliez le briquet ou les allumettes, ou alors prenez les en plus, mais mouillé le briquet et les allumettes ne sont plus vraiment d’utilité! La pierre à feu est parfaite.
  • Des Guêtres: Indispensable pour ce trek! Ils en font des corrects à Décathlon (Modèle Forclaz à 15 euros)
  • Une moustiquaire de tête contre les midges. Prenez une maille très fine. Vous pouvez en achetez sur place dans les drugstores

Les vêtements

Il faut des vêtements solides, robustes et efficaces.

  • Pantalon de rando – le must celui qui se transforme en short sans avoir à enlever les chaussures
  • Chaussettes de rando – 2 paires
  • Sous vêtement – 2 ou 3, va falloir faire la lessive!
  • T-Shirts – le mieux est d’en avoir un pour la journée, respirant et un autre plus cool pour le soir.
  • Des gants et/ou des mitaines
  • Bonnet en laine – On perd un maximum de chaleur par la tête, très utile lors des nuits fraîches!
  • Buff – plus léger que le bonnet
  • Casquette ou chapeau
  • Polaire et/ou Softshell – pour le soir
  • Veste imperméable
  • Pantalon K-way
  • Sandalles pour traverser les passages à gué éventuelles (A décathlon, très légers, et par cher)

Le petit matériel (qu’il ne faut pas négliger!!!)

C’est bien le petit matériel qui fait que l’on peut passer un très bon trek ou un très mauvais. Bien que l’on aime l’aventure, les imprévus etc Se retrouver dans le brouillard complet sans boussole, GPS ou carte topographique devient dangereux et l’on peut très vite s’identifier à Alexander Supertramp (alias Christopher Mc Candless) et finir sur le dos, mort de faim, à quelques encablures de la civilisation. Bref, voici la liste de ce qu’on avait avec nous, certains ne sont pas vraiment indispensables:

  • Boussoleapprenez à vous en servir avant de partir 😉 !
  • Carte topographique et/ou topoguide (le Cicerone est vraiment bien)
  • GPS
  • Téléphone
  • Chargeur solaire, piles rechargeables, chargeur batterie etc
  • Appareil Photo, Go Pro, trépied miniature
  • Cordelette – utile pour étendre le linge ou pour remplacer un lacet cassé
  • Pinces à linge
  • Lunettes de soleil
  • Couteau
  • Jumelles miniatures
  • Journal de Bord
  • Crayon de papier
Balise Spot et GPS de randonnée

Balise Spot et GPS de randonnée

L’eau

Similaire à celui que nous avions pris pour le GR20 (voir matériel). Nous avons rajouté quelques trucs tels qu’un crayon UV pour purifier l’eau.

http://www.auvieuxcampeur.fr/classic-avec-prefiltre.html

Très très pratique, permet de purifier 1 litre d’eau en quelques minutes! Même si l’eau abondante de l’Ecosse est bonne, nous préférions assurer le coup afin de ne pas être malade. Le cas échéant, nous utilisions des pastilles micropures qui à notre grande surprise ne donnait pas tant de goût que ça à l’eau!

L’eau des loch est de couleur thé, mais elle est buvable! Celle des ruisseaux encore plus, n’hésitez pas!

Sécurité

Afin d’être en sécurité et pour également rassurer nos proches, nous avons fait l’acquisition d’une balise Spot. Cette balise permet d’envoyer sa position géographiques par mail à des personnes sélectionnées auparavant, ainsi que de publier sur facebook sa position sur une carte. Avec l’abonnement, on a également une touche permettant d’appeler les secours les plus proches.

Notre topoguide

Notre topoguide

Les Midges

Sujet central lorsque l’on part dans les Highlands en été. Je n’y croyais pas trop… On a été servi! Enfin pas tant que ça, mais quand ils sont là, c’est tout simplement insupportable.

Une moustiquaire de tête est indispensable. Ainsi qu’une lotion anti midge. Vous allez trouver sur le net de multiples trucs pour éloigner ces satanés bestioles, nous avons utilisé du Smidge. Ce n’est pas un répulsif, cela empêche seulement de se faire mordre par les midges. C’est pas mal efficace! Mais le mieux c’est d’éviter le mois d’août!

Midges

Midges

Petit déjeunerPetit déjeuner

Petit déjeuner

La nourriture

Etant en autonomie totale, nous avons opté comme pour les précédents trek, pour de la nourriture lyophilisée de chez MX3, les meilleurs!

Petit déjeuner:

  • Lait en poudre
  • flocons d’avoine
  • sucre
  • noix, noisette, amandes, fruits secs
  • café, thé

Et pour le midi et le soir, des lyophilisés. Un très bon rapport qualité prix énergie apportée, et en plus c’est bon (si si c’est vrai! 😉 )

15 jours de randonnées, cela fait 30 sachets d’environ 150g soit 4,5 kg!! C’est beaucoup trop, nous avons donc envoyer des colis à 4 jours et 10 jours de marche afin de n’avoir que 4-5 jours de nourriture sur le dos. Nous avons envoyé un colis à l’hôtel de Inchnadamph qui a gentiment gardé le colis sans rien demander en retour, très sympa!! Un ptit mail sympa pour leur expliquer notre projet et c’était dans la boite, super!

Le 2e colis a été envoyé à l’auberge de jeunesse de Kinlochewe. Ici en revanche, ils gardent les colis que pour leurs clients, nous avons pris une nuit à l’auberge, histoire de pouvoir prendre une douche, dormir au chaud et de faire un break! Et on a bien fait (Voir récit).

1000px_P1110248

Toute notre nourriture!

Toute notre nourriture!

Un de nos Colis!!

Un de nos Colis!!


Un de nos Colis!!

Un de nos Colis!!Un de nos Colis!!

1000px_P1110254 1000px_P1110252

Passer la nuit sur le Cape Wrath Trail

Vous pouvez bivouaquer partout! Et il y a de magnifiques spot, notamment à Sandwood Bay! Si ne voulez pas être embêter par les midges le soir, vous pouvez également passer la nuit dans des refuges de montagnes appelés Bothy. Il y en a partout dans les Highlands. Il s’agit généralement d’une petite maison, avec un foyer pour faire un feu et puis c’est tout! Et c’est parfait! On a croisé quasiment personne pendant notre périple vraiment sympa!

Vous trouverez sur le site suivant, l’emplacement et les coordonnées de chaque bothy! A rentrer dans le GPS, au cas où 😉

http://www.mountainbothies.org.uk/locationmap.asp

Bivouac à Sandwood bay

Bivouac à Sandwood bay

Départ du bothy coire fionnaraich

Départ du bothy coire fionnaraich

Vallée de Shenavall, Ecosse

Vallée de Shenavall, Ecosse

Résumé des étapes

En fonction de votre choix de randonnée, du poids de votre sac, de votre condition physique, des conditions climatiques, prévoyez bien vos étapes et soyez prêts à changer vos plans. Au cours de ce trek, j’ai atteint des limites au niveau du kilométrage. Des étapes de 36 km sur du terrain difficile comme la tourbe, c’est trop! On ne profitait plus autant en fin de journée. Un trek plein d’enseignement pour la suite!

Ci-dessous, un tableau récapitulatif de nos étapes! Bon trek à tous!

Récit du TREK
Le récapitulatif de notre Cape Wrath Trail

Le récapitulatif de notre Cape Wrath Trail

Section Téléchargement de données

Ci contre, les captures d’écran de la trace GPS sur Google earth et ci-dessous un lien pour les télécharger en .kml ou .gpx!

La trace GPX

Téléchargement

La Trace Kml

Téléchargement

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les commentaires sont fermés