Cape Wrath Trail: 25 juillet – Jour 9: Inverlael – Shenavall

Super bien dormi malgré les quelques véhicules qui ont circulé sur la route à côté de nous, et les bêlements des moutons qui gambadaient autour de la tente. Il n’y a pas de vent, l’eau du Loch Broom est un miroir bien lisse. Je sors pour me soulager et c’est là que les midges passent de nouveau à l’attaque. On plie donc bagages assez rapidement puis on emprunte de nouveau la route pour rejoindre le petit pont où nous avions fait le plein d’eau la veille. On y déjeune sans se faire trop embêté par ces satanés insectes.

Le Loch Broom au réveil.

Le Loch Broom au réveil.

  • Ressenti de l’étape:
« Une belle étape sous le soleil! Une rencontre superbe à Corrie Hallie et une vallée  Strath Na Sealga à couper le souffle! Encore une des plus belles étapes du trek »
Réveil sur le Loch Broom

Réveil sur le Loch Broom

Vu sur le loch broom au cours de l'ascension

Vu sur le loch broom au cours de l’ascension

L’étape débute par une portion de route bitumée assez dangereuse car peu de visibilité. On alterne gauche et droite afin de toujours voir le danger arriver. Puis nous bifurquons sur la droite pour arriver dans une sorte de hameau « Inverbroom Lodge ». La trace pars au Sud puis semble couper à travers champs assez directement. Le problème est que nous avons devant nous une prairie avec des moutons et une cloture. Je me dis que la trace GPS doit être imprecise et nous continuons donc plus au sud où nous trouvons un chemin qui pars dans la montagne. Nous commençons l’ascension, et nous nous mettons tout de suite à transpirer. Le soleil tape sur notre dos, il fait très très chaud. Au bout de 5 min, un petite coup d’oeil sur le GPS m’informe que l’on est pas du tout sur la trace qui est de l’autre côté d’un petit vallon. En scrutant à travers les arbres, je vois en effet le chemin qui serpente et qui pars vers l’Ouest.

Coup dur au moral, faut redescendre dans le hameau et trouver ce satané chemin!!! Je m’énerve tout seul pendant la descente… On se retrouve devant le fameux champ clôturé. Le GPS est apparemment formel, il faut traverser le champ! Si j’avais utilisé plus consciencieusement le guide, j’aurai pu lire « Go through the gate and cross the field diagonally« …

Sans commentaires!

Baignade sous la cascade

Baignade sous la cascade

On traverse donc diagonalement le champ pour tomber sur un sentier qui pars en lacets très resserrés. La montée est très rude et dure, surtout avec le soleil qui tape très fort! Arrivée en haut, on une vue superbe sur le Loch Broom mais je suis crevé (déjà) et j’ai un peu la flemme… On se fait une petite pause en compagnie de deux moutons qui bêlent l’un vers l’autre à travers une clôture.

On repars ensuite en longeant de petits lochan sur le haut de la colline. La sente est facile et zigzague à travers la tourbe. Au bout d’une demie heure, nous tombons sur une cascade où de l’eau bien fraîche s’écoule. La chaleur a raison de nous et nous nous précipitons sous l’eau salvatrice. Un régal! On profite bien pendant une petite heure! On a le temps, il est à peine 11h! On a décidé de manger à Corrie Hallie, il semblerait d’après le guide qu’il y a un endroit où l’on peut manger un petit quelque chose.

On repart et au bout de quelques minutes, je sens peu à peu mes forces m’abandonner, et j’ai un vrai coup de barre. On s’arrête donc de nouveau pour que je me fasse un bon café accompagné d’une barre chocolatée. On reste ainsi quelques instants à contempler les contreforts de Carn à Biohrain puis nous repartons. Le sentier descend tranquillement à travers une forêt de feuillus puis débouche sur une prairie magnifique.

Nous avions décidé de manger un petit quelque chose ici avant de repartir pour le refuge de Shenavall. Le guide précise qu’il y a une boutique de souvenir qui vendrait un peu de nourriture. On se dirige donc vers « Corrie Hallie ».

Carn à Biohrain au loin

Carn à Biohrain au loin

Nous poussons le portique de la propriété et nous débarquons dans le jardin d’une petite maison nichée dans un sous bois. Un ruisseau s’écoule au milieu du jardin et un petit pont de bois l’enjambe permettant d’accéder à une autre partie de la propriété baignée par le soleil. Un chien Border Collie nous accueille, et nous invite à le suivre à l’intérieur de la petite boutique où s’amoncelle pleins de babioles, de livres etc. Une femme d’une cinquantaine d’année aux cheveux blonds nous accueille. Je lui demande si elle a un peu de nourriture à vendre mais elle a « seulement » quelques crackers et du chocolat. C’est mieux que rien! La femme que l’on surnommera « Margaret » parle avec un débit ultra rapide, elle est n’arrête de pas de parler, de nous demander plein de choses. Elle est super sympathique! On prends donc quelques crackers et du chocolat. Margaret nous dit que c’est délicieux avec du fromage et du chutney, du coup elle nous dit de nous installer sur la terrasse devant la boutique, et elle nous ramène une assiette avec un gros morceaux de fromage et un petit pot de chutney d’oignons. On est au paradis. C’est délicieux. Margaret est d’une gentillesse incommensurable, cela fait chaud au coeur et au corps! Mais ce n’est pas fini! Elle nous propose également un coca et s’excuse de n’en avoir qu’une canette… Elle est vraiment trop adorable. On se régale! On est bien. Elle nous ramène ensuite un petit paquet d’alu, en nous disant qu’il faudra l’ouvrir que demain matin ou ce soir, et que c’est délicieux! Elle est vraiment trop gentille Margaret!

Ces instants ont été vraiment magiques. Rencontrer des personnes aussi gentilles est vraiment très agréable et rend le voyage encore plus magique.

Nous quittons Corrie Hallie pour nous diriger vers le refuge de Shenavall. Il est 14h, le soleil tape dur et l’ascension est difficile avec le ventre plein de fromage! 😉

Le Paradis de Corrie Hallie

Le Paradis de Corrie Hallie


Délicieux

Délicieux


Corrie Hallie

Corrie Hallie

Magnifique petite prairie

Magnifique petite prairie


Il fait une chaleur à crever!

Il fait une chaleur à crever!


Coin Coin

Coin Coin

Nous montons progressivement, croisons un père et son fils et nous atteignons le col de Carn Nà Canaich. Si les douleurs aux mollets ont disparu depuis un moment, je commence à ressentir depuis 1 jour ou 2, une douleur vive au niveau du tendon d’achille. Une fois au niveau du col, la distance nous séparant du refuge n’est plus très longue mais cela parait une éternité Ma douleur me ralentit, et je laisse Géraldine devant.

Le panorama qui s’offre à nous est juste somptueux. La vallée de Strath Na Sealga est à couper le souffle. Des dégradés de verts, de gris, de bleues. Les nuages et les puits de soleils qui frappent les montagnes donnent une splendeur incroyable au paysage. Malgré ma douleur, j’immortalise ce moment et c’est je crois, le plus paysage le plus beau du séjour!

Le refuge de Shenavall se dessine enfin en bas de la montagne et nous le gagnons en quelques minutes. Par chance, le refuge est de nouveau vide, nous prenons donc nos quartiers au rez de chaussé puis je me charge de faire un bon feu.

Après une petite lessive, j’entreprends d’aller faire des clichés du coucher de soleil, mais une fois de plus avec le vent qui tombe, les midges passent à l’attaque et je ne peux rester dehors très longtemps… C’est bien dommage!

Comme il est encore assez tôt, je me lance dans la réalisation d’une galette cuite d’avoine. Un peu d’eau, de l’avoine et hop sur le feu. Géraldine est plutôt sceptique mais je réussi finalement à faire une sorte de galette d’avoine chaude (qui a bien attaché à la casserole!). C’est délicieux avec les Beans Heinz que nous avons trouvé sur le plan de travail de la cuisine, petit présent abandonné par des randonneurs qui ont visité le refuge précédemment.

Paysage de fou sur la vallée de Strath Na Sealga

Paysage de fou sur la vallée de Strath Na Sealga

Le bothy enfin en vue!

Le bothy enfin en vue!

Encore un havre de paix

Encore un havre de paix

Shenavall Bothy

Shenavall Bothy

Paysage de fou sur la vallée de Strath Na Sealga

Paysage de fou sur la vallée de Strath Na Sealga

Vers 20h, une famille d’Autrichien débarque dans le bothy. Les parents et 3 fils. Très sympa, nous discutons quelques instants puis nous partons nous coucher. Nous ne résistons pas à la tentation et nous ouvrons le paquet que Margaret nous as donnée. Il s’agit d’un gâteau Muesli délicieux!! C’est un vrai régal!

Demain est un grand jour, nous allons récupérer notre 2e colis! A nous les bières et les bonbons! Et nous allons dormir dans une auberge de jeunesse! Douche en perspective!!

Trace GPS et Profils altimétriques

Etape 8: Inverlael - Shenavall Bothy

Etape 8: Inverlael – Shenavall Bothy

Galerie Photos de l'étape

Les commentaires sont fermés