Cape Wrath Trail – 18 juillet – Jour 2: En route Pour le Cape Wrath et SandWood Bay!

On se lève à 7h et on quitte le camping en laissant l’argent dans la boite aux lettres puisque les gardiens ne sont toujours pas là… Le bus est à 10h, on espère trouver du gaz avant de partir. Il n’y pas grand chose d’ouvert à 8h30 mais je tente quand même ma chance au Mark&Spencer, sans succès. Les magasins de randonnée ou de sport n’ouvrent qu’à 10h!! C’est mort pour trouver du Gaz ainsi que du Smidge (lotion anti midge)… Soudain, alors que l’on erre dans les rues de la ville, une violente douleur dans le bas du dos m’assaille! Une douleur semblable à celle que j’ai eu un mois auparavant qui m’avait valu un repos bien mérité d’une semaine… Je commence à m’inquiéter sérieusement! On a même pas commencé que je souffre déjà le martyr. Géraldine me rassure et me promet un petit massage du dos afin de décoincer tout ça! J’espère que cela va fonctionner…

Le bus pour Durness est vraiment minuscule, une vingtaine de passager au maximum! On sent tout de suite que l’on ne va pas être embêté pendant le trek! Ce ne sera pas l’usine comme sur le GR 20! J’ai hâte de commencer! Le trajet dure environ 4h30 avec de nombreux arrêts notamment à Ullapool où je trouve enfin du gaz dans un drugstore juste à côté du port. Ouf! On peut repartir sereinement. J’ai cependant oublié de prendre de la lotion anti-midge, on espère que les bestioles vont se faire discrète le temps d’en trouver. Avant de remonter dans le bus, Géraldine me fait un massage du bas de dos qui me fait un bien fou car la douleur a été présente tout le long du trajet! Le chauffeur du bus nous ayant vu, dit en rigolant qu’il ne faut pas faire ce genre de chose ici! Que c’est « Free Church » (Protestant)! Il y a une bonne ambiance dans le bus. Au fur et à mesure que l’on se rapproche du Nord, le bus se vide de plus en plus… On est plus que 3 lorsque l’on atteint Durness vers 14h15.

  • Ressenti de l’étape:
« Une journée bien complète! 4-5h de bus, plus de 20km dans les pattes, 10km sur une piste et 10 autres hors des sentiers battus! Rencontres formidables avec les Ecossais. Un temps plus que favorable et un bivouac magnifique à SandWood Bay, bref un très bon début de trek »
Dans le bus, direction Durness!

Dans le bus, direction Durness!

Arrêt à Lochinver

Arrêt à Lochinver

Le bus se vide petit à petit

Le bus se vide petit à petit

Traversée du Kyle of Durness

Traversée du Kyle of Durness

Dans le bus, seuls avec le chauffeur qui nous avance sur le chemin, adorable!

Dans le bus, seuls avec le chauffeur qui nous avance sur le chemin, adorable!

Pour atteindre le Cape Wrath, il nous faut encore prend un petit bateau pour traverser le Kyle of Durness puis prendre un bus qui nous emmène jusqu’au cap. Le chauffeur nous dépose gentiment au niveau de l’office de tourisme où un italien se renseigne sur les horaires du bac qui sont très variables, dépendant en effet des conditions météorologiques et de la marée. Théoriquement, la dernière traversée est à 14h, mais parfois on peut passer, il faut se renseigner directement auprès du capitaine! L’embarquement est à 3-4km, soit environ 1h de marche! On n’a pas le temps, je court après l’Italien pour lui demander de nous descendre au niveau du quai. Après un refus, faute de place, il accepte quand même si l’on prend les sacs sur les genoux. Pas de problème, on s’installe et l’on descend vers la zone d’embarquement. Le panneau affiche que la prochaine traversée est le lendemain à 9h. M****! On devra doubler une étape pour être dans le timing! Bon tant pis, on va poser la tente dans le coin et on sera les premiers le lendemain matin! Les Italiens repartent, et voilà qu’apparaît le capitaine! Il peut nous faire traverser mais pas nous emmener au Cape Wrath en bus. Tant pis! On marchera!

La mer est légèrement agitée mais on arrive sans encombres de l’autre côté où attendent les personnes partis à la journée au Cape Wrath. Le bus et le chauffeur sont là également. Qui ne tente rien n’a rien, je demande au chauffeur s’il peut nous avancer mais il dit que cela dépend du capitaine (qui à l’air moins commode que le chauffeur de bus…). Le capitaine doit faire deux aller retours pour emmener les personnes de l’autre côté. Lorsqu’il repart pour le 2e tour, le chauffeur nous dit de monter dans le bus. Génial! Il nous avance d’environ 5-6 km! Au moment de descendre, on veut lui donner de l’argent, mais il refuse prétextant que l’on peut s’entraider chacun un peu tous les jours, tout ça avec un sourire des plus sincères et des recommandations sur les dangers des tourbières. Merci à lui! De la gentillesse à l’état pur sans rien attendre en retour, cela fait chaud au cœur!

Ça y est. C’est le début du trek. Il fait chaud, il fait beau, on est seuls, parfait. On a environ 15km de marche pour atteindre le Cape Wrath et « commencer » le trek. Pas de souci de navigation, on suit la piste 4×4. A Peine 10 min après notre départ, on croise deux randonneurs, ce sera quasiment les seuls du séjour. Le paysage est vallonné, tout de vert vêtu et assez désertique. Le guide et des panneaux indiquent que la zone est parfois utilisée par l’armée pour des tests. Il subsiste apparemment des engins explosifs à travers les champs…

Kyle of Durness

Kyle of Durness

En attente du Chauffeur!!

En attente du Chauffeur!!

Prologue, 10km de piste 4x4

Prologue, 10km de piste 4×4

Droit devant, sous le soleil!

Droit devant, sous le soleil!

Bientôt arrivé au Cape Wrath

Bientôt arrivé au Cape Wrath

Attention terrain militaire miné

Attention terrain militaire miné

Notre terrain de jeu pour les 15 prochains jours: les Highland Ecossais

Notre terrain de jeu pour les 15 prochains jours: les Highland Ecossais

Il fait relativement chaud et on consomme pas mal d’eau sur ces 10 premier kilomètres! Nous longeons la côte nord, formée de falaises abruptes, de pocket beaches (plages de poche). L’océan atlantique est superbe, d’un bleu profond rappelant les eaux cristallines de la Bretagne. Au détour d’un virage, on croise un 4×4 avec un homme endormi au volant et 4 chiens autour de lui. Notre passage affole quelque peut les canidés qui se mettent à aboyer, réveillant en sursaut le vieil homme. Un petit geste de la main et nous repartons. Quelques minutes plus tard, un bruit de moteur nous indique que le 4×4 est derrière nous. Au moment où il nous croise, on décide de faire du stop. La journée est déjà bien avancée et nous avons 13km de wild à faire pour atteindre Sandwood Bay, destination de notre 1ère étape. L’homme accepte de nous emmener jusqu’au Cape Wrath et à l’Ozone Café, petit bar au pied du phare. Le vieil homme s’avère être un des gardiens du site!

La zone est déserte, seulement le gardien, un autre acolyte et un jeune qui tient le bar. On décide de manger et de boire une ptite bière avant de repartir vers Sandwood Bay. Le vieil homme nous prépare une petite assiette de crudités, jambon, crevettes, salade, thon, accompagnés de toasts beurrés et d’une bière locale, délicieux. Les gardiens nous informent également que pour atteindre Sandwood Bay, il faut environ 5h de marche difficile à travers la tourbière. Bien qu’ils nous invitent à rester sur place et à partir que le lendemain, nous devons parcourir le plus de kilomètres ce soir, ce sera autant à faire en moins le lendemain! Il fait encore jour et l’on doit parcourir le maximum pour ne pas trop perdre de temps. Avant de partir, les gardiens nous suggèrent d’aller voir les falaises et le phare qui surplombent la mer à une hauteur de 122 mètres. La vue est en effet magnifique, et le vertige me gagne assez facilement quand Géraldine, à plat ventre, s’avance vers le précipice. La lumière décline, le soleil descend lentement à l’horizon, nous devons partir… On rassemble nos affaires et l’on quitte un peu précipitamment le Cape Wrath vers notre destination: Sandwood bay. Il est 17h. Apparemment le massage de Géraldine à Ullapool a fait du bien, je n’ai plus aucune douleur dans le bas du dos. Tant mieux! Je n’y pense même plus lorsque nos pieds foulent pour la première fois la tourbière.

Un bon repas à l'Ozone Café avant de partir pour la 1ère étape

Un bon repas à l’Ozone Café avant de partir pour la 1ère étape

Rock and Roll

Rock and Roll

Une bonne première partie!

Une bonne première partie!

Autour du Phare

Autour du Phare

Les falaises du Cape Wrath

Les falaises du Cape Wrath

La corne de Brume du Phare

La corne de Brume du Phare

Le Phare du Cape Wrath

Le Phare du Cape Wrath

Sensations garanties

Sensations garanties

La trace débute par la piste 4×4 que nous avons emprunté à l’aller puis au bout d’un kilomètre, on entre dans le vif du sujet. On quitte la piste pour nous aventurer hors des sentiers battus (que l’on appellera wild dans le reste du récit ou « merdier » parfois), à travers la tourbe.

Frais et dispo, on progresse plutôt bien, suivant une direction sud, en adaptant notre progression en fonction du terrain qui n’est vraiment pas aisé. En effet, si les photos donnent l’aspect d’une prairie bien homogène facile à traverser, ce n’est pas du tout le cas. Il nous faut slalomer entre les petites flaques, les mares, les mottes de terres, les zones d’érosion, tout en sondant devant soi avec les bâtons pour éviter de se retrouver piégé dans une tourbe profonde. Autant d’éléments qui ralentissent la progression et qui sont relativement usant. Mais c’est notre 1ère étape, c’est un jeu pour nous, pour l’instant… Bien que j’ai une trace GPS sur mon appareil, on ne la suit pas totalement en raison de notre adaptation face au terrain. Contrairement au tracé, on reste relativement proche du linéaire côtier ce qui nous amène vers une forte dépression créée par un cour d’eau qui est heureusement peu agité. On traverse aisément pour rejoindre une sorte d’abri en pierre posté devant l’océan. Un petit refuge de fortune qui peut s’avérer bien utile lors d’une tempête. Après une inspection de l’intérieur, on remonte la colline et on poursuit vers le sud. De temps à autres, Sandwood Bay se dessine au loin, le cadre à l’air vraiment magnifique! Par moments, on traverse de petits ruisseaux et des torrents. Je manque de plonger tête la première dans un des derniers mais je me rattrape en m’affalant sur un rocher. Ouf!

Après 3h de marche et 12km, nous arrivons enfin à Sandwood Bay. C’est somptueux! Le soleil se couche assez rapidement, on choisit donc une zone de bivouac surplombant la baie avec une vue magnifique. Mais mon regard se portant à l’Est vers les nuages menaçant, je me rends compte, une fois la tente montée et les affaires mises à l’intérieur, que l’on est assez haut perché au milieu d’une dépression. Si le temps venait à se gâter, on serait facilement inondée par le ravinement de l’eau sur la roche située au-dessus de nous et également les premiers à être foudroyé en cas d’orage. Ne voulant rien risquer, on démonte tout pour remonter plus bas, à l’abri.

vlcsnap-2014-08-26-17h36m49s208

Inside!

Inside!

Passage abrupte

Passage abrupte

Début du trek

Début du trek

vlcsnap-2014-08-26-17h36m58s55

Slalom entre les tourbes!

Passage à gué où je me vautre littéralement..

Passage à gué où je me vautre littéralement..

Passage à Gué ;)

Passage à Gué 😉

Into the wild

Into the wild

Soleil couchant...

Soleil couchant…

Sandwood bay au loin

Sandwood bay au loin

Pas de trace, que de la tourbe!

Pas de trace, que de la tourbe!

Rude descente

Rude descente

La vue de la tente est magnifique et on est pas embêté par les bestioles ce premier soir. Nous ne sommes pas les seuls sur le site, on aperçoit au loin 2-3 tentes et un feu au milieu des dunes. Malgré cette présence humaine, on se sent complètement isolé, perdu au milieu de nulle part. Le fait que l’accès à cette baie ne se fasse que par du wild rajoute au sentiment d’isolement. C’est du bonheur!

Toilettes, dîner, photos et on se couche. Demain, une étape importante nous attend!

Bivouac à Sandwood bay

Bivouac à Sandwood bay

Nous ne sommes pas seuls!

Nous ne sommes pas seuls!

Trace GPS et Profils altimétriques

Prologue - Kyle of Durness, 11km de piste

Prologue – Kyle of Durness, 11km de piste

Etape 1: Cape Wrath - SAndwood Bay

Etape 1: Cape Wrath – SAndwood Bay

Galerie Photos de l'étape

Les commentaires sont fermés