15e jour: 11e étape du Trek: Kaldaklofskvisl – Thorsmork

Réveil dans la fraîcheur, ciel couvert. Par où on prend? à gauche ou à droite de la montagne? Finalement on décide de partir dans le wild, à droite de la montagne, passer la colline et retomber dans le désert d’Emstrur. Mais avant, il y a le master gué à passer… Plusieurs minutes passent avant que l’on décide de l’endroit où traverser. Il fait froid, il est tôt, et faut déjà enlever les chaussures… Brrr… Personne n’est vraiment motivé mais bon on a pas le choix! Baron premier sur les gués, se désape en moins de temps qu’il faut pour le dire et s’engage! (vidéo ci après).

Ok sur la Vidéo, on a pas l’impression que c’est dur, mais faut savoir que l’eau est glaciale, elle provient directement des glaciers alentours, on a 20 kilos sur le dos, et la perspective de tomber fout un peu les jetons. De plus que sur la fin, on voit que Baron a de l’eau mi-cuisse… Avec le courant, c’est quand même pas mal! Et un mi-cuisse de Baron, ça fait un haut de cuisse pour Riquette ;).

Tout le monde passe avec succès et on remonte vers le Storasula, en longeant ses flancs ouest. Après suivi un ruisseau, on gravit une colline et on retombe sur le laugavegur au milieu de l’Emstrur. On fait halte au refuge de Botni pour manger. Le rythme de marche est plus cool qu’hier 😉 Les paysages sont magnifiques et le profil est descendant. On suit en effet, la rivière Markajflot et on passe notamment au dessus de gorges assez spectaculaires!

On rencontre plus de monde sur cette partie, on est plus vraiment seul au monde… Mais le paysage reste superbe!

Les gorges de la Markajflot


Les gorges de la Markajflot


Le mont Rhinocéros

Au fur et à mesure on se rapproche du niveau de la mer. En fin d’après midi, on doit passer un gros gué. Il est assez balèze, et large. On le traverse assez aisément et on regarde avec un amusement un groupe de « vieux » qui doivent le traverser également mais ils ont pas l’air très stables… (Mal) Heureusement personne ne tombe.

Derrière nous avant de basculer dans la vallée de Thorsmork

Avant d’arriver à Thorsmork, on traverse une rares parties boisées de l’Islande. En effet, la végétation est plutôt rare mais là on est dans une vraie forêt. Le balisage a changé depuis la dernière fois et il y a des bâtons bleu, jaunes, rouges, blancs… Apparemment pleins de sentiers… On choisit le rouge qui s’avère être le plus long et nous rajoute un gros D+ et 45 min de marche… Enfin arrivé au camp, on apprend avec soulagement qu’ils ont de la bière, hourra! Gros festin! Demain c’est le dernier jour de trek, on réalise pas encore mais cela va faire bizarre de ne plus marcher toute la journée…

Profil et carte 11e étape

Galerie Photos

Les commentaires sont fermés