Cape Wrath Trail – 20 juillet- Jour 4: Rhiconich – Glendhu

De grosses averses sont passées dans la nuit mais la tente a tenu bon et nous ne sommes pas mouillés! Heureusement d’ailleurs! On a plus au moins bien dormi en raison du sol qui  n’était pas très droit… Puisque le vent est tombé, des nuées de midges nous attaquent à peine sortie de la tente. C’est horrible! Devoir supporter ces bestioles dès le matin ne met pas de bonne humeur. On plie le matériel en vitesse pour trouver un endroit plus aéré afin de pouvoir prendre le petit déjeuner. On trouve un spot où il y a un peu de vent mais dès qu’il faiblit, les midges nous attaquent. On doit alors marcher tout en mangeant ce qui n’est pas franchement agréable. La vue depuis notre perchoir récompense cependant nos efforts.

[KGVID width= »640″ height= »360″]http://www.ad-photos.fr/wp-content/uploads/2014/08/midegs.mp4[/KGVID]

  • Ressenti de l’étape:
« Une très longue étape. La trace de Rhiconich au Ben Dreavis est vraiment superbe. La vue du sommet est magnifique et l’on se sent vraiment isolé au cours de l’ascension. La piste depuis le Ben Dreavis jusqu’au bothy Glendhu est juste horriblement longue et douloureuse. Havre de paix dans le refuge mais attaque de midges le soir nous contraint de rester à l’abri « 
réveil sous les nuages

réveil sous les nuages

Loch a Garbh - Bhaid Mor

Loch a Garbh – Bhaid Mor

Loch a Garbh - Bhaid Mor

Loch a Garbh – Bhaid Mor

Ayant quitter le sentier la veille pour atteindre les sommets et échapper aux insectes, nous coupons dans le wild pour rejoindre la trace qui longe le Loch Garbh Bhaid Mor. Le ciel est couvert mais la température idéal, ni trop chaud, ni trop froid. La trace nous amène jusqu’à un cours d’eau que nous devons traverser à gué. Ce sera la seule fois que l’on devra enlever les chaussures. Le climat plutôt sec qui a précédé notre arrivée a pratiquement tari les nombreux ruisseaux de la région. En effet dans le guide, il semblerait que nombreuses sont les rivières pouvant être affranchissables!

La sente disparaît peu à peu et nous devons de nouveaux couper à travers champs. Ces parties, bien que plus difficiles, sont les plus plaisantes. Elles demandent plus d’attention, plus de challenge et c’est plus ludique en comparaison des longues piste 4×4 que l’on empruntera par la suite.  Après quelques kilomètres de wild, nous retrouvons une piste qui nous amène jusqu’à Lochstack Lodge, maison postée au pied du Ben Stack et d’une route où plusieurs véhicules circulent. Nous nous y arrêtons pour déjeuner, au niveau d’un pont, sans midges…

Loch a Garbh - Bhaid Mor

Loch a Garbh – Bhaid Mor

Le seul vrai passage à gué du séjour

Le seul vrai passage à gué du séjour

Le long du Loch a Garbh - Bhaid Mor

Le long du Loch a Garbh – Bhaid Mor

On retrouve la piste

On retrouve la piste

Voici le terrain!

Voici le terrain!

Déjeuner à LochStack lodge

Déjeuner à LochStack lodge

Lochstack lodge

Lochstack lodge

Ben Stack en vue

Ben Stack en vue

Le déjeuner avalé, un café, et l’on repart. Nous traversons la route en bitume et nous gagnons une nouvelle piste 4×4 qui grimpe fortement à travers le flanc Est du massif du Ben Stack. Le paysage est superbe. De nombreux lochs, s’étendent tout autour de nous! C’est impressionnant le nombre de ces retenues d’eau, on ne risque pas de mourir de soif!! Encore une fois, la piste 4×4 bien définie au départ disparaît sous nos pieds pour nous laisser dans le wild complet. Au pied du Ben Dreavis, nous devons trouver notre voie à travers les tourbières pour atteindre le sommet de ce mont qui culmine à plus de 500m d’altitude. La progression est lente mais agréable, le paysage est sublime et nous surprenons une harde de biches et de faon qui détalent devant nous, remontant trop aisément le flanc du Ben Dreavis.

Nous arrivons enfin au sommet du Ben Dreavis caractérisée par une vaste plateforme où nous faisons une pause pâte de fruit et photos, puis nous reprenons un sentier qui descend sur le flanc Ouest du Ben Dreavis. A ce stade de l’étape, nous avons déjà parcouru 20 km, il nous en reste une dizaine…

vue superbe sur les highlands depuis le Ben Dreavis

vue superbe sur les highlands depuis le Ben Dreavis

Ben Stack

Ben Stack

15000px_72_P1110783

Plein de biches!

Plein de biches!

Des biches!

Des biches!

Au cours de l'Ascension

Au cours de l’Ascension

Depuis l'ascension du Ben Dreavis

Depuis l’ascension du Ben Dreavis

Depuis l'ascension du Ben Dreavis

Depuis l’ascension du Ben Dreavis

Depuis l'ascension du Ben Dreavis

Depuis l’ascension du Ben Dreavis

Descente du Ben Dreavis

Descente du Ben Dreavis

La descente se déroule sans encombres. Le sentier débouche sur une piste très bien aménagée qui s’étend trop loin devant nous… Si les premiers kilomètres se passent plutôt bien, la fin est vraiment dure. La fatigue nous gagne, les jambes sont douloureuses, les pieds souffrent. Le revêtement est vraiment traumatisant pour les articulations. Même si le paysage aux alentours est à couper le souffle, nous marchons quasiment tête dans le guidon… Ayant la carte et le GPS sous les yeux, je vois à quel point notre destination est loin… Nous devons descendre jusqu’au niveau de la mer au niveau du Loch Gleann Dubh puis le longer au Nord pour atteindre le bothy Glendhu. La descente est interminable. Lorsque nous atteignons, un barrage hydro-électrique, nous pensons que c’est le moment où l’on traverse pour passer de l’autre côté de la montagne mais il s’avèrent que le passage est encore à 2km à vol d’oiseaux… Lorsque je m’en rends compte, le moral en prend un coup… Quand on arrive enfin au niveau de la mer, il nous reste encore 4 km. Géraldine craque en l’apprenant, moi j’en ai marre, hâte d’arriver de se poser, de se reposer. Cette étape est vraiment trop longue!

Cairn en haut du Ben Dreavis

Cairn en haut du Ben Dreavis

Descente du Ben Dreavis

Descente du Ben Dreavis

Une piste beaucoup trop longue...

Une piste beaucoup trop longue…

Loch an Leathiad Bhuan

Loch an Leathiad Bhuan

Coucher de soleil

Coucher de soleil

Glendhu Bothy

Glendhu Bothy

Glendhu Bothy

Glendhu Bothy

On y est pas encore!

On y est pas encore!

Nous arrivons enfin au refuge Glendhu après plus de 30 km parcouru. C’est la délivrance! Le vent tombe de nouveau, les midges attaquent, on se réfugie alors dans la maison où l’on prend possession de l’étage, une petite chambre avec une cheminée. Pendant que Géraldine panse ses pieds, je pars inspecter les environs. Il y a plusieurs bâtiments, le refuge ouvert au public et une autre bâtisse fermée à clé qui est en fait un refuge de chasse privé. L’endroit est paisible, niché au fond du Loch salé de Gleann Dubh. Les rayons du soleil commencent à décliner, la lumière est superbe et j’en profite pour immortaliser ce moment mais je ne traîne pas, les bestioles commencent à m’attaquer sérieusement! Je regagne nos quartiers où je fais un feu nous permettant de faire sécher nos chaussettes et T-shirt puis c’est la routine du dîner. De l’eau, une soupe, un lyophilisé puis on bouquine tranquillement devant le feu qui crépite. Séance massage également, nous avons tous les deux une douleur musculaire importante au niveau du mollet gauche. Nous nous couchons enfin vers 22h30, épuisés…

Un bon feu de bois!

Un bon feu de bois!

Un bon feu de bois!

Un bon feu de bois!

Trace GPS et Profils altimétriques

Etape 3: Rhiconich - Glendhu

Etape 3: Rhiconich – Glendhu

Galerie Photos de l'étape

Les commentaires sont fermés