[Islande 2016] – Jour 1: Direction Reykjavik!

24 juillet 2016, c’est le jour J. Stéphanie vient nous chercher et nous emmène à la gare de La Panne. Un grand merci Stéphanie!!

Il fait beau, il fait bon, on profite de ces derniers instants de « chaleur » avant de passer sous la barre des 15°C de moyenne qui règne apparemment sur l’Islande. 2h30 de train pour atteindre l’aéroport de Zaventem, Bruxelles puis 2h à attendre avant d’embarquer. Rien ne laisse imaginer l’horreur qui s’est déroulée ici il y a quelques semaines à peine…

On est en nage, couvert en prévisions des températures plus basses de notre destination. Pendant le voyage, je ressasse le matériel dans ma tête, est-ce que l’on a oublié quelque chose? De toute manière c’est trop tard…

On est vraiment pressé d’y être! Décollage à 14h dans un avion plutôt classe. En fait, on a plus l’habitude des vols low cost… Chacun son écran avec plein de films, de documentaires, de quoi bien occuper les 3h de vol.

Documentaire sur les renards!

Documentaire sur les renards!

Les côtes Hollandaises ?

Les côtes Hollandaises ?

J’oubliais, il fait un temps pourri. Gris et une bruine bien islandaise. On se dirige vers le centre en passant par l’atypique église de Reykjavik puis on descend pour rejoindre la rue Laugavegur sans trouver un seul magasin de randonnée ouvert… En revanche, les rues sont bondées de touristes.

Nous atteignons l’office de tourisme qui nous informe qu’il y a un magasin d’ouvert jusque 18h. Il est 17h30. Demi tour toute, en « priant » qu’il y ait des cartouches camping gaz. Bingo! Nous retournons sur nos pas et trouvons en haut de la rue Laugavegur, un magasin de randonnée « Fjallabakin », quelque chose dans ce genre là, qui possède les bonnes cartouches.

Il est 17h30, on a le temps pour un café en ville, puis on retourne à la BSI pour attendre le bus.

19h30, le bus arrive et l’on embarque sous la pluie… La faible luminosité, le peu de monde dans le bus, les paysages désolés, la fatigue du voyage procurent une ambiance assez spéciale, fantomatique…

Théoriquement, les bus de Reykjavik Excursion font des arrêts photos sur des lieux particuliers comme des chutes d’eau, mais un bouchon nous à oblige à sortir de la route 1 et on perds 45min, pas d’arrêts photos. Dommage…

Des paysages de fou!

Des paysages de fou!

On arrive à Skogafoss vers 22h30, il y  pas mal de tentes et il y a maintenant une personne qui vérifie si on a bien payé avant de mettre la tente. La Cascade est toujours là, impressionnante… Je fais chauffer les raviolis pendant que Géraldine installe la tente, on mange et l’on se couche, hâte de commencer.

J’opte pour un documentaire sur les renards arctiques islandais. Tout allait bien jusqu’au moment un des renards se fait abattre. Sans le son (car on n’a pas payé 5 euros pour les écouteurs), on ne saura jamais pourquoi…

Bref, je me mets The Revenant, Géraldine, Harry Potter et on patiente, parfois attiré par le paysage en bas qui défile, notamment les côtes hollandaises et anglaises.

On arrive vers 15h, heure locale, on file direct vers les Flybus avec les billets déjà achetés sur le net. 45 min plus tard nous sommes à la station de bus BSI. Nous devons y reprendre un bus à 19h30, direction le début du trek, Skogafoss. Mais, tout d’abord nous devons trouvons du gaz. Tout à bien changé depuis 2010 et 2012, ils vendent du gaz directement à la station de bus mais ce n’est pas le bon modèle… Idem à la station service juste à côté. Il faut aller dans le centre. On est dimanche, nous ne sommes pas sûr de trouver quelque chose d’ouvert d’après les hôtesse de la station de bus.

Ptit café à Reykjavik!

Ptit café à Reykjavik!

Raviolis et au lit!

Raviolis et au lit!

Un beau premier bivouac. Notre tente est la grise juste à droite!

Un beau premier bivouac. Notre tente est la grise juste à droite!

Galerie Photos

Les commentaires sont fermés