5e étape: Bergeries de Vallonnes – Col de Vergiu

Précédent

Ressenti de l’étape:

    • Une belle étape, mais dure physiquement plus dure que le cirque. Contre coup des 4 premières étapes?  Sûrement! On pense à tord que l’on a fait le plus dur, mais le niveau reste élevé donc sûrement un peu de relâchement. Baignez vous dans le Golu avant le pont car il y a beaucoup de trop de monde!

Réveil à 5h, poussé jusque 5h15. Je n’ai pas très bien dormi et j’ai un peu mal aux jambes. Le temps est encore et toujours favorable. Après un bon petit déjeuners, on longe la Viru sur quelques kilomètres à travers les bois. Notre chemin croise celui de quelques vaches qui broutent le maquis. Les bovins ont des sacrés cornes! Il s’agit de ne pas les embêter!

Sentier dans les bois

Sentier dans les bois

Le GR poursuit à travers cette forêt de résineux en courbes de niveaux pour atteindre le pied de la Bocca Di Fuciale. Avec le soleil dans le dos dès le petit matin, la chaleur monte très vite. L’ascension est plutôt rude et dans le ton des jours précédents: de l’escalade. Derrière nous, le panorama est sublime, les rayons du soleil traversent la vallée de Muvratu.

Vers la Bocca di Fuciale

Vers la Bocca di Fuciale

Forêt de résineux - imaginez les odeurs...

Forêt de résineux – imaginez les odeurs…

Bocca di Fuciale 2

Bocca di Fuciale 2

Vallée Muvratu

Vallée Muvratu

Vallée Muvratu

Vallée Muvratu

Encore de l'escalade

Encore de l’escalade

Vu que je suis un peu dans le gaz, je ne prend pas beaucoup de photos et de vidéo, je souhaite juste arriver en haut et se poser un peu. Géraldine en revanche semble plutôt fraîche et avance bien!

La bocca di Fuciale

La bocca di Fuciale

A peine le temps de faire une photo que l’on repart lorsque le col est atteint. Le sentier continue de grimper vers le sud jusqu’à un point de vue sur la Vallée du Golu et du refuge Ciottulu à I Mori.

ON grimpe encore!

ON grimpe encore!

pose photo devant le refuge au loin

pose photo devant le refuge au loin

Bientôt une vraie pause!

Bientôt une vraie pause!

On arrive avant midi au refuge où l’on s’accorde une pause barres énergétiques, faire le plein d’eau et reposer les jambes. Plusieurs randonneurs partent pour le début de leur journée, certains vers le sud, d’autres vers le nord, chacun sa route…Devant nous, la vallée du Golu s’étend…

Panorama vallée du Golu

Panorama vallée du Golu

Derrière Ciottulu à Di Mori

Derrière Ciottulu à Di Mori

Vallée du Golu

Vallée du Golu

Une fois requinqué, on reprend notre marche et l’on descend doucement vers la Golu. Une magnifique rivière composée de nombreuses vasques aussi belles les unes que les autres. A peine 40min après la pause, je propose une baignade. Il faut en profiter, en plus il y a personne… Que du bonheur, on lézarde au soleil sur la roche déjà très chaude, baignade dans l’eau fraîche et frayeur sur une petite glissade surprise de Géraldine… 😉 Les randonneurs qui passent au dessus ne tardent pas à nous imiter et s’arrêtent dans d’autres vasques en aval.

Le Golu

Le Golu

Le Golu

Le Golu

Notre désir de nous arrêter en amont nous est salutaire puisque beaucoup plus bas, toutes les vasques sont littéralement prises d’assaut… Plus on descend et plus il y a de monde. On entends au loin des enfants qui braillent… Bref, l’immersion dans la nature est difficile en cette fin d’étape. Après avoir traverser le Golu sur un pont récemment aménagé, on atteint les bergeries d’E Radule. Elles ont été complètement rénovées puisque l’on peut y bivouaquer, faire un barbecue, acheter du fromage… La terrasse avec les parasols coca cola tranche vraiment avec le paysage et l’univers de la randonnée nature… On profite tout de même de l’endroit pour manger à l’ombre (d’un arbre!) et acheter un fromage délicieux sous une chaleur étouffante!

Le long du Golu juste avant de traverser

Le long du Golu juste avant de traverser

Les bergeries d'E radule

Les bergeries d’E radule

Après un long sentier à travers les bois, à tomber nez à mufle avec des vaches, nos pieds foulent malgré eux l’asphalte du Col de Vergiu. Dur retour à la civilisation, même si on la quitte que trop peu finalement…

Assailli par les odeurs de bitume!

Assailli par les odeurs de bitume!

On descend la route jusqu’à la zone de bivouac qui se situe à coté d’un hôtel restaurant en face des pistes de ski de Vergiu.

Col de Vergiu

Col de Vergiu

La zone de Bivouac

La zone de Bivouac

Etant quasiment les premiers de notre petit groupe, nous avons que l’embarras du choix pour planter notre tente. Après que les vaches aient quitté la zone, on se place dans un petit bosquet à l’ombre, tranquille et à l’écart des autres.

Bivouac

Bivouac

Cependant, l’ombre attire du monde et l’on se retrouve vite avec des voisins!  Aucun soucis, c’est d’ailleurs un des couples qui fait le GR en même temps que nous et ce, depuis le début. Douche, apéro, bières, balades,ce soir on se fait le restaurant, en espérant ne pas subir une nouvelle fois la mauvaise humeur des corses! La zone est une vraie basse cour: des ânes, des vaches, des cochon sauvages!!!! On les entends grogner derrière les grilles qui protègent le bivouac! Les ânes font des cris de Nazgul, impressionnant! On espère que cela va se calmer pendant la nuit! Aucun problème au restaurant, on peut même payer par carte!

C’est l’heure de d’aller se coucher en restant vigilant car il paraît que les renards rôdent la nuit et fouillent dans les sacs!

Balade

Balade

Vergiu

Vergiu

L’étape

5e étape: Bergeries de Vallones - Col de Vergiu

5e étape: Bergeries de Vallones – Col de Vergiu

Suivant

Les commentaires sont fermés