10e étape: E Capanelle – Prati

Précédent

Ressenti de l’étape

      • Une longue étape, très dure sur la fin. On y repensant, on aurait dû s’arrêter à Bocca Di verde en faisant la variante du Renosu juste avant. Il faut impérativement faire cette variante beaucoup plus sauvage et tranquille. Une belle étape!

Cela fait 10 jours de marche, on est physiquement bien, pas de grosses douleurs. C’est déjà bientôt la fin…C’est passé bien trop vite…

Nous nous sommes rendu compte la veille que nous avions consommé plus de lyophilisés que prévu! En effet, on avait pas compté ceux que l’on a mangé la veille du départ du GR… On va donc devoir se rationner!

Lever 5h – 5h15, petit déjeuner face au soleil qui se lève sur la Méditerranée… Aujourd’hui, nous décidons de faire la variante qui passe par le Monte Renosu, qui culmine à 2300m. Nous partons quasiment dans les premiers ce matin et nous nous engageons sur le sentier. La signalétique change, on ne suit plus la marque rouge et blanche mais seulement des alignements de Cairns. Les variantes sont moins empruntées que le circuit principal, la signalétique est moins régulière, la trace moins visible. Ce début de matinée fleure bon la solitude, et j’ai le sentiment de me sentier vraiment seul en pleine nature.

Lever de soleil magique...

Lever de soleil magique…

Nous faisons un premier stop au niveau du Lac de Bastani. Personne, le silence absolu, seul le vent siffle quelque part là haut sur le sommet du Monte Renosu…

Lac de Bastani

Lac de Bastani

Pause au lac

Pause au lac

On atteint le sommet 30 min plus tard après quelques zones d’escalade assez faciles. La vue est magnifique, il y a plein de moraines, on se croirait en Islande! 🙂 On s’arrête pour contempler la vue… Le sommet est marqué par une immense croix en métal et une sculpture dont je n’ai pas la signification…

Pause au sommet

Pause au sommet

Le sommet

Le sommet

Songeur

Songeur

Le monte Renosu

Le monte Renosu

Vue sur le lac de Bastani

Vue sur le lac de Bastani

Un troupeau de chèvre a élu domicile sur le sommet,on les contourne largement pour ne pas les déranger et surtout pour éviter d’énerver le bouc qui a l’œil mauvais…

Chèvres

Chèvres

Troupeau de chèvres

Troupeau de chèvres

Derrière le sommet, on a une vue superbe sur des pozzines situées en contrebas… Le sentier qui y mène est bien raide, et nous souffrons quelques peu de la descente. On se fait une petite pause à proximité des bergeries d’I Pozzi, allongés dans l’herbe, au soleil….

Pozzines

Pozzines

Pozzines

Pozzines

Le site est réputé, et l’on se rapproche du GR 20 à proprement parlé, il y a par conséquent plus de monde. Cela fait déjà 3h30 que l’on marche, et je m’aperçois que j’ai mal calculé le temps de marche aujourd’hui, je pensais que cette variante ne rajoutais qu’une heure sur l’étape total. Lorsque l’on rejoint le GR20, nous sommes à 5h de l’arrivée théorique…

Le sentier descend en lacets à travers les pins laricio jusqu’à une passerelle surplombant un ruisseau et une vasque juste en contrebas du pont. Aucune hésitation, écrasé par le soleil de midi, on se jette à l’eau, rejoint peu de temps après par un autre couple et puis plus tard les 2 couples belges. On déjeune et on repart!

Baignade à la passerelle

Baignade à la passerelle

Vu le temps de marche qu’il nous reste, nous remplissons nos gourdes juste après la passerelle à une source postée sur le chemin. On se dirige vers Bocca Di verde à travers la forêt et sur des sentiers qui ne présentent aucunes difficultés. Cela sent bon le pin chaud. Au détour d’un chemin, nous croisons un papi et sa petite fille qui devait avoir 12 – 13 ans. Ils nous demandent si le refuge de Bocca Di verde est encore loin.Grâce à mon GPS, je leur dit qu’il n’est plus qu’à quelques centaines de mètres. Rassuré par la distance, la petite fille ajoute:

  • « On vous as jamais dit que vous ressembliez à un acteur?
  • Heuu.. Lequel?
  • Robert Pattinson (le blanc bec de Twilight) »

Géraldine jubile en entendant la petite car elle trouve également que j’ai un air de famille avec ce type que je trouve personnellement moche.. Fin bref, on a pas les mêmes goûts!

On repart, passons à côté du refuge de Bocca Di Verde. Nous ne nous arrêtons pas là, nous voulons pousser jusqu’au refuge de Prati. Après quelques minutes de sentier plutôt facile nous tombons devant un col complètement dégagé, en plein cagnard. L’ascension est super dure, on a plus de jambes, on est crevé, on en voit pas le bout. Arrivé en haut, la vu est superbe mais, on est trop fatigué pour en profiter, et l’on voit toujours pas le refuge… Dur dur dur…

Bocca D'Oru! Enfin!

Bocca D’Oru! Enfin!

Lessivé

Lessivé

Mais une vue superbe!

Mais une vue superbe!

Enfin, derrière une colline, le refuge de Prati se dévoile… Nous nous installons à l’ombre d’un Bosquet. Il y a encore un satané bourrin qui est en liberté dans le bivouac et qui à un moment fait une ruade au milieu des tentes! La fin de journée est ponctué de pain, paté, bière, fondu auvergnate, lecture au soleil et repos bien mérité! Tellement crevé que je n’ai pas pris de photo du refuge… C’est notre plus grosse étape pour l’instant, 6h50 de marche effective, 20km et 1500 D+

On se couche à 20h…

Comme toutes les nuits, je me lève pour aller me soulager la vessie, il doit être 4h du matin, les lueurs du soleil commencent à illuminer la côte Est de la Corse… C’est le moment où jamais pour tenter de faire des photos du ciel étoilé. Je reste pas loin d’une heure et demi, à essayer de prendre la voie Lactée sans succès… Il me manque de la technique et un bon trépied! Je n’ai que mon Gorillapod… Bref, je réussis tout de même à faire ce cliché, un peu flou mais que je trouve pas trop mal au final…

Je me recouche 45min avant de se lever pour la 11e étape.

Prati de nuit

Prati de nuit

L’étape

10e étape

10e étape

Suivant

Galerie photos c’est ici

Les commentaires sont fermés